economie astuces

Sommes-nous en route vers l’hégémonie de la monnaie scripturale ?

Comme dans toute chose dans ce monde, il y a une compétition, une ruée vers le meilleur que ce soit dans un petit univers comme les commerces d’articles électroménagers, ou bien encore dans le domaine de l’enseignement, et même si l’idée ne viendrait pas de nous en personne, c’est aussi le cas de la monnaie. Pour ceux qui n’ont en jamais entendu parler, nous sommes dans un monde où tout est électronique et virtuel, l’argent ne déroge plus à cette règle et nous sommes sur le point d’assister à son apogée, ou plutôt sa suprématie. Dans tous les cas, c’est ce que les médias font circuler dans la planète et on va alors à quel point ceci peut être vrai que nous sommes en route vers l’hégémonie de la monnaie scripturale.

La disparition de la monnaie liquide est inévitable

Les prévisions des spécialistes depuis les décennies précédentes ont voulu qu’en 2018, la monnaie fiduciaire soit complètement hors du circuit financier. Par contre, on est en à un an plutôt de cette « prédiction », et la monnaie fiduciaire semble encore être d’un usage indispensable, tout du moins dans les pays en voie de développement. Cela n’exclue pas le fait que même en France, l’utilisation des billets de banque est encore très en vogue. En effet, un grand nombre de personnes achète encore les petites nécessités par monnaie et feuille de billet pour ne pas se compliquer la vie. Cela peut se produire dans nombreuses situations comme dans les régions éloignées, la campagne, etc. Par ailleurs, la monnaie liquide a parcouru une longue histoire et diverses formes, il y a les passages des pièces de monnaie en version papier, chaque forme et effigie variant également selon la génération politique et financière et c’est une grande interrogation de constater qu’elle est sur le point de disparaitre. La question est grandement discutée sur ce site ; site que nous vous invitons à voir.

La suprématie de la monnaie scripturale en cours

Il y a eu quelques changements, ou plutôt amélioration depuis, mais la monnaie sous forme numérique a fait son apparition aux environs de l’an 2000 en France. Son développement depuis s’était fait de manière exponentielle puisqu’actuellement, elle représente pas mal de 90% de la masse monétaire. Comme nous le voyons dans notre quotidien, les modes de paiement se font tous en majorité avec les cartes de crédit et par virement bancaire, via internet, les comptes Paypal, etc. Si avant, on consultait sa fortune en comptant les feuilles de billets de banque, aujourd’hui on le consulte via quelques coups de clavier ou via nos Smartphones, c’est ainsi pour voir si un certain paiement a été fait, si le salaire a bien été transféré. Ce n’est que la petite vie d’une personne en singleton, mais on n’imagine pas l’ampleur que la monnaie scripturale a dans le domaine des grandes entreprises et des différents flux gouvernementaux, presque tout est électronique.

L’hégémonie de la monnaie scripturale n’est pas certaine

Il est vrai, d’après les faits énoncés plus haut, que la monnaie liquide est grandement mise en question. Sa disparition est inévitable selon les prévisions mais le futur reste encore à voir car nous ne n’y sommes pas encore. On ne doit pas oublier par exemple qu’encore 80% des Allemands sont totalement contre l’idée de cette suppression. Ce que l’on peut en déduire alors est que les citoyens pour leur bénéfice individuel ne veulent pas encore s’embrouiller avec une nouvelle ère aussi complexe à appréhender sachant tous les inconvénients que cette forme de monnaie présente. D’un côté, il y a le taux d’intérêt qui augmente progressivement, chose que nous n’avions pas à faire avant avec l’argent liquide ; c’est vrai, une voiture qui coûte 5000 € à la base se payait avec ce montant exact si par liquide. Par contre, il y aura une hausse de montant, celui du taux de transfert et de livraison, avec le système scriptural. Toutefois, on n’y est pas encore, alors les arguments peuvent encore s’entrechoquer !

En guise de conclusion, il y a certains points essentiels à retenir. Le premier est que la monnaie fiduciaire est en déclin, beaucoup de tendances et d’habitudes de notre époque le confirment. Le second est que la monnaie scripturale s’impose et est en train de gagner presque la totalité des flux monétaires circulant dans la grande majorité des pays ; toutefois, la dernière chose est que ce n’est encore qu’une théorie, la pratique reste à voir dans les années à venir. En revanche, en tant que personnes censés, de valeur et soucieuses de notre avenir et liberté, laisserons-nous cela se faire sans réagir ?